Le jour où j'ai appris à vivre de Laurent Gounelle (via madisonroad.fr)
Livres

Vendredi Lecture : Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle

25 août 2017

Voilà un livre un peu spécial pour moi et dont j’ai envie de vous parler aujourd’hui.

Le jour où j’ai appris à vivre de Laurent Gounelle.

Vous connaissez sûrement l’auteur, ou bien vous avez vous aussi lu le roman. Il est très connu et a occupé pendant un bon moment les présentoirs de libraires et autres. Il est présenté comme « La leçon de bonheur ». Mais est-ce vrai ?

Le jour où j’ai appris à vivre – résumé

Imaginez : vous vous baladez sur les quais de San Francisco un dimanche, quand soudain une bohémienne vous saisit la main pour y lire votre avenir. Amusé, vous vous laissez faire, mais son regard se fige, elle devient livide. Ce qu’elle va finalement vous dire, vous auriez préféré ne pas l’entendre. A partir de là, rien ne sera plus comme avant, et il vous sera impossible de rester sur les rails de la routine habituelle.
C’est ce qui va arriver à Jonathan. A la suite de cette rencontre troublante, il va se retrouver embarqué dans une aventure de découverte de soi ponctuée d’expériences qui vont changer radicalement sa vision de sa vie, de la vie…

 

Le jour où j’ai appris à vivre – mon avis

J’aurais mis du temps avant de me décider à acheter ce livre. Je suis passée, et repassée plusieurs fois devant lui. Je l’ai pris et retourné dans tous les sens. Puis un jour, je me décide à aller jusqu’à la caisse avec lui et voilà.
Si j’ai autant hésité à l’acheter c’est parce que je me disais que ce livre était trop simple, trop évident, trop prévisible. Trop. Je me demandais qui pouvait bien acheter ce genre de livre sachant qu’on sait d’avance le développement, la chute de l’histoire. Donc j’étais très réticente à l’acheter et le lire. Mais sûrement aussi parce qu’il y avait quelque chose de plus profond en moi qui avait peur (de quoi, je ne sais pas) en le lisant.
Et puis un jour, où le moral n’était pas tout à fait, je prends le livre.
Ma lecture est rapide, sans surprise mais il y a définitivement quelque chose de très captivant dans les pages qui se suivent, de léger et vrai. Impossible de décrocher, je lis, m’imprègne, j’ai envie de vivre moi aussi comme le héros Jonathan.

Au final

Au départ je ne voulais pas mais à la fin j’ai beaucoup aimé Le jour où j’ai appris à vivre.
Je me suis posée pas mal de questions sur moi, sur ma façon de vivre après ma lecture. Comment est-ce que je réagirai si j’apprenais que je devais bientôt mourir ? J’ai toujours du mal à y répondre mais ce livre fait prendre conscience de certaines choses. Ne plus se prendre la tête pour des choses inutiles, avoir l’esprit ouvert, aider les autres.
En parallèle, il y a cette critique de la société qui se moque des personnes qui sourient, vivent, font attention aux autres. Et ce passage est important car dans la vraie vie, ça existe. Les gens ont tendance à regarder bizarrement ce qui vivent vraiment.
J’ai aimé ce livre de Laurent Gounelle, il fait beaucoup de bien et il se relit facilement, toujours avec la même magie.

Vous pouvez partagerShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*