Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle (via madisonroad.fr)
Livres

Vendredi Lecture : Les dieux voyagent toujours incognito de Laurent Gounelle

8 septembre 2017

Nouveau Vendredi Lecture et nouveau roman de Laurent Gounelle dont je vous parle sur le blog.
Après Le jour où j’ai appris à vivre, voici Les dieux voyagent toujours incognito.

Je fais les choses dans l’ordre comme vous pouvez le voir, en commençant par son dernier roman avant de prendre l’un de ses premiers.
Les dieux voyagent toujours incognito est en réalité son second livre, publié en 2010. Le jour où j’ai appris à vivre a été publié en 2014, et je l’ai lu en 2016.

J’avais beaucoup aimé ce roman et je savais que je lirais les autres livres de Laurent Gounelle. Mais pour cette seconde lecture, c’était un peu par hasard, quand j’ai vu dans les allées de la bibliothèques qu’il était disponible. Je n’ai pas hésité à le prendre et à le dévorer.

Les dieux voyagent toujours incognito – résumé

Imaginez : vous êtes au bord du précipice. A l’instant fatidique, un homme vous sauve la vie. En échange : votre engagement à faire tout ce qu’il vous demandera. Vous acceptez et vous voilà embarqué dans un incroyable voyage où tout semble vous échapper.

 

Les dieux voyagent toujours incognito – mon avis

Le titre est pour le moins original et je trouve qu’il ne reflète pas vraiment l’histoire. Ou alors c’est moi qui ne comprends pas le rapport.
Quoi qu’il en soit, voici une nouvelle lecture qui fait vraiment du bien. Laurent Gounelle nous donne encore des belles leçons de vie, de dépassement de soi.
J’avoue que je me suis pas mal reconnue dans le personnage dans les premières pages. Cet homme qui ne veut pas déranger les autres autour de lui, qui ne veut pas clairement demander ce qu’il veut parce qu’il ne veut pas faire trop de bruit ou ennuyer les gens.

Les premières pages sont pleines de bons conseils, d’initiatives à prendre pour dépasser ses peurs, pour s’affirmer doucement dans un monde rapide, exigeant et qui ne prend pas son temps.
Il y a pas mal de notes à prendre dans les 100 premières pages. La première partie du livre est centrée sur la rencontre entre le personnage principal et cet homme. Il va surgir, lui sauver la vie et l’obliger à se confronter à elle à travers des défis que l’on pourra refaire.

La seconde partie du roman est, pour moi, moins intéressante car elle devient une sorte de thriller. On quitte la partie défis, développement personnel pour se lancer dans une autre histoire complétement surréaliste. Et c’est là où le livre déçoit car le final est trop en happy end alors que l’on n’avait pas besoin de cette fin. Il suffisait de rester sur cette lignée de leçons de vie, le personnage n’en n’avait pas besoin. C’est dommage que Laurent Gounelle ait fait cette fin. Le livre aura été « parfait » même sans cette réussite. Car il y a beaucoup à apprendre à ce moment pour le personnage et puis ça aura été moins tiré par les cheveux.

Au final

Les Dieux voyagent toujours incognito est un beau roman, avec une première partie vraiment intéressante. C’est un livre à avoir dans sa bibliothèque, toujours à portée de main. Je l’ai emprunté à la bibliothèque mais j’ai prévu de l’acheter et qu’il rejoigne Le jour où j’ai appris à vivre.
Encore une belle lecture grâce à Laurent Gounelle, je suis très curieuse de lire ses autres romans.

Vous pouvez partagerShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*