Je suis propriétaire (via madisonroad.fr)
Appartement

Je suis propriétaire

12 décembre 2017

Voilà, c’est officiel ! Je suis enfin propriétaire depuis deux semaines.
Ce n’est pas vraiment un secret, que je cherchais à acheter un appartement. Je vous en ai parlé sur le blog mais jamais sans dire vraiment ce que je faisais sur l’instant.

Par superstition beaucoup, pour garder ça pour moi au cas où ça ne marcherait pas. Je n’ai rien dit ici. Pas vraiment.
Autour de moi, en dehors d’amis très proches et du boulot, sans oublier mes parents bien sûr, je n’ai rien dit non plus.

C’est le 30 novembre, après seulement 30 minutes chez la Notaire, que j’ai récupéré les clés de mon chez moi. Mon premier appartement.

Propriétaire

Je veux être propriétaire

Très tôt, dès l’âge de 8 ans, mes parents m’ont dit qu’il fallait être propriétaire.
Eux qui n’ont pas eu cette chance et sont locataires depuis toujours. Chez eux sans l’être vraiment, sans pouvoir s’investir totalement dans la maison, enchaînant les déménagements et les propriétaires non-réglos. Ils auraient pu devenir propriétaires si on additionne les loyers qu’ils versent depuis des années.

C’est pourquoi ils ont répété qu’il fallait être propriétaire, avoir son chez soi pour y faire ce que l’on veut.
Je ne sais pas pourquoi mais j’ai beaucoup été marquée par ça et autant dire que je me suis donnée les moyens, avec leur aide.
A aucun moment je n’ai envisagé d’être locataire, c’était hors de question pour moi, impensable. Donc quand j’ai loué ce studio, c’est parce que je n’avais pas le choix mais je n’y suis pas restée plus d’un mois (bonjour les voisins hyper bruyants qui faisaient la fête jusqu’à 3-4h du mat plusieurs fois dans la semaine, la semaine !).

Propriétaire je voulais l’être, mes parents le voulaient aussi et je le suis devenue.

15 ans d’économies

Bien sûr, être propriétaire coûte très cher. Très cher, malgré les histoires de Prêt à Taux Zéro, ce n’est pas évident.

A 8 ans, j’ai compris qu’il fallait être propriétaire et j’ai donc, officiellement, commencé à faire des économies dès l’âge de 11 ans. D’abord en ouvrant un Compte Jeune (qui deviendra un Livret A) sur lequel je mettais argent de poche, argent de Noël et anniversaire, premier petit salaire. Puis ensuite, ma mère m’a ouvert un PEL à 13 ans.
Quand j’ai commencé à avoir des salaires plus « importants », je les mettais dessus.

N’ayant jamais loué d’appartement, je n’ai jamais eu de vraies grosses dépenses.
J’ai eu l’énorme chance de pouvoir rester chez mes parents jusqu’à temps de trouver. Et ces derniers, conscients et intelligents, n’ont jamais demandé de contre-partie financière à rester chez eux. Juste d’accomplir des tâches ménagères par-ci par-là (et encore).

J’ai eu de la chance, beaucoup. J’en suis consciente.
C’est ce qui m’a permis d’accomplir mon rêve, et le leur, de devenir aujourd’hui propriétaire. Après 15 d’économies et de privations, j’y suis enfin.

Propriétaire solo

Une des questions qu’on me pose quand je dis que je suis devenue propriétaire, en dehors de l’aspect financier, c’est si j’ai acheté seule.

Oui, j’achète seule.

Là aussi, pour moi ce n’était pas pensable d’acheter avec quelqu’un. Du moins pour mon premier achat.
J’ai toujours voulu avoir MON chez moi pendant quelques temps. Vivre seule, mais vraiment seule, alors que je quitte la maison familiale. N’avoir personne sur le dos.

Acheter seule, c’était bien évidemment beaucoup plus compliqué.
Parce que je n’ai pas un salaire avec plein de 0 derrière, mon profil pouvait un peu rebuter certaines banques, malgré mon apport important.
Mais j’ai eu de la chance, encore une fois. D’avoir ces économies donc, mais ensuite de trouver une conseillère humaine qui a accepté de valider mon dossier. Et puis quelques semaines après, je suis passée en temps plein, ce qui augmente bien mon salaire et me permets aujourd’hui de ne pas être dans les 33% d’endettement qui ne peuvent pas être dépassés pour le crédit. Au départ j’étais dans le rouge, mais la banque a accepté de me faire passer quand même. Aujourd’hui, s’ils prenaient mon nouveau salaire, je serais largement dans le vert. Mais la banquière m’a dit de garder cet argent en plus pour moi, donc voilà.

 

J’ai eu beaucoup de chance dans cette aventure pour devenir propriétaire. Et j’en ai encore aujourd’hui alors que je débute les travaux pour redonner à l’appartement un coup de jeune.
Je vous en parlerai, je vous montrerai les avancées. Et si ça vous intéresse, j’ai fait le hashtag #MadisonRoadHome sur mon Instagram (ou encore #CCAppart) pour suivre.

Le 24 juillet à 18h30, je visitais l’appartement.
Le 25 juillet à 9h je faisais une offre.
Le 30 novembre à 16h40, je deviens propriétaire.

J’ouvre un nouveau chapitre, une nouvelle page de ma vie d’adulte. Et tout le monde le dit, être propriétaire, « ce n’est que du bonheur ». Je l’espère !

Vous pouvez partagerShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Only registered users can comment.

  1. Toutes mes félicitations !
    En effet, comme tu le dis si justement, « être propriétaire, ce n’est que du bonheur ».
    Tu as vraiment eu beaucoup de chance de pouvoir acheter seule et quasiment directement ! Ici, il nous a fallu passer chacun par un appartement solo (ce qui, en effet, m’a fait du bien aussi, après la maison de papa/maman). Et puis, nous nous sommes lancés dans l’achat. Mais, ensemble. En étant seul(e), il est quasi impossible en région parisienne d’avoir ce que l’on veut (y compris des T2 ou T3), même avec une banquière compréhensible.
    Profites bien de tes travaux et de l’aménagement de ton chez-toi. Tu verras, ce n’est que du bonheur ^^ !

    1. Oui en région parisienne c’est quasi impossible d’acheter ! Sauf si l’on a un très bon salaire mais autour de moi, ceux qui ont acheté sont toujours 2.
      J’ai eu beaucoup de chance dans cette histoire, notamment avec la banquière. Et puis l’appartement aussi, parce qu’il n’était pas vendu à son vrai prix donc c’était plus facile pour moi de l’acheter.
      Merci, merci ! Les travaux semblent énormes mais ça ne sera que du bonheur oui, d’entrer dans un appartement fais à mon image 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*