Lectures du mois (via madisonroad.fr)
Livres

Je lis, tu lis,… #3

29 septembre 2017

Septembre aura été un petit mois de lecture pour moi. Plus de livres à lire dans ma bibliothèque personnelle, du moins des livres intéressants sur le moment. J’étais aussi en grosse attente de ceux réservés à la bibliothèque et qui sont arrivés finalement en même temps la semaine dernière.

Donc je n’aurais pas lu grand chose, en comparaison aux 7 livres du mois dernier. Mais bon, ça arrivera plus d’une fois, en plus d’avoir sûrement cette fameuse période où l’on ne veut plus lire, faire une pause.

Un livre est un outil de liberté – Jean Guéhenno

 

Une chanson douce de Mary Higgins Clark

Je vide ma bibliothèque personnelle, où il y a pas mal de romans d’elle. Et si jusqu’à présent je n’avais pas accroché à ses romans, j’ai finalement bien aimé celui-ci. Surtout, j’ai réussi à voir la chute à l’avance, chose que je n’arrivais pas à faire avant. Donc raison de plus pour avoir apprécié cette histoire.
C’est du Mary Higgins Clark, elle est considérée comme une spécialiste du genre policier mais bon, pour moi ce n’est pas ça.
Une chanson douce est vraiment le seul livre d’elle que j’ai lu pour le moment et que j’ai aimé.

 

Le bleu de tes yeux de Mary Higgins Clark

Encore un livre de Mary Higgins Clark ce mois-ci et le dernier dans ma bibliothèque.
Si j’ai aimé le premier, j’avais espoir d’aimer le second, me disant que, enfin, j’avais compris son écriture et son style. Mais naaannn !
Heureusement c’est le dernier d’elle qui traînait dans ma bibliothèque parce que je n’accroche vraiment pas. Peut-être que ça a changé avec ses derniers mais je n’ai pas envie de tenter le coup. Sur les 4 livres que j’ai lu, j’ai seulement aimé 1 livre. Donc bon.

 

Le théorème du homard – ou comment trouver la femme idéale de Graeme Simsion

Alors voilà la grosse lecture intéressante et plaisante du mois ! Sur les (bons) conseils de Monsieur B., j’avais réservé ce livre à la bibliothèque.
Un livre qui aura rire mes collègues de boulot, m’imaginant à la recherche, moi aussi, de la femme idéale. Alala.
Ce livre est drôle car, bien entendu, la recherche du personnage de Don est complétement nulle, dans le sens où l’on sait dès le départ ce qu’il va se passer à la fin. Mais ça n’empêche pas de captiver et faire rire.
On peut se retrouver en lieu dans certains comportements, son ignorance du monde, son asociabilité tel un Sheldon Cooper.
Drôle et touchant, ce livre monte la quête de l’amour calculée, contrôlée, sans spontanéité. Enfin il faudrait plutôt dire la quête d’un partenaire parce qu’il n’y a pas d’amour dans cette démarche. Et ensuite, Graeme Simsion montre qu’il a différentes façons d’aimer, et ça c’est beau.

 

S’il y a bien une lecture que je vous recommande c’est cette dernière ! En plus, à l’époque, il était question d’en faire un film avec Jennifer Lawrence dans le rôle de Rosie. Mais finalement elle ne sera pas de la partie et l’adaptation cinéma semble abandonnée. Une bonne chose d’un côté et une raison de lire ce roman !

 

Et vous, qu’avez-vous lu de beau ?

Vous pouvez partagerShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*