Faire face à la négativité (via madisonroad.fr)
Positive Vibes

Faire face à la négativité

9 novembre 2017

Je suis allergique à la négativité. Elle me rend triste, malade parfois. Comme je n’aime pas être énervée, je n’aime pas être négative.
Si c’est aussi votre cas, bienvenue ici !

Malheureusement, je ne suis pas (encore) assez forte pour vaincre toute forme de négativité.
En octobre, j’y ai très mal réagi, du coup elle a pris le dessus et je n’ai pas eu la force de me battre. Elle a gagné cette fois-ci mais j’espère bien prendre ma revanche en novembre.

Faire face à la négativité n’est pas toujours évident. Nous sommes des êtres humains, avec des émotions, et vient un moment où l’on ne peut plus la supporter.
Alors que je sors d’un mois éprouvant moralement, j’ai eu envie de répertorier, pour vous et pour moi, les techniques apprises pour faire face à la négativité.

 

Se créer une bulle

La première chose et la plus importante selon moi pour faire face à la négativité est de se créer une bulle. Un bouclier. Une protection contre les ondes négatives.
Au départ, ce n’est pas évident à se créer, il faut un peu de temps et de pratique pour faire cette bulle.

Dans celle-ci, on y trouvera que de la positivité : des pensées positives, des citations préférées, des chansons que l’on fredonnera en boucle et qui nous remotivera sur le champ. Il faut penser à ces choses très fort, parfois plus selon la situation pour chasser la négativité.
Dans cette bulle, on trouvera aussi des occupations qui font du bien, rendent heureux à coup sûr.

A force de pratique, il sera facile de s’enfermer dans cette bulle quand ça n’ira pas. Mais il faudra beaucoup de force pour qu’elle tienne en fonction de la négativité rencontrée.

Relativiser

Toute personne heureuse, ou cherchant à l’être, sait qu’il y a un maître mot à avoir dans son vocabulaire : relativiser.

Cela veut dire qu’il faut apprendre à voir le positif et ne pas oublier que :

  1. il y a toujours pire que nous, quelqu’un qui connait une situation plus difficile
  2. ça ira, tout ira pour le mieux avec le temps

J’ai appris qu’en relativisant, je m’enlevais bien souvent un poids inutile. Ne pas râler pour un oui ou pour un non.
D’accord, j’ai eu des bas en octobre mais je relativise et me dis que ma situation n’a rien de si dramatique et d’horrible. Surtout quand je regarde autour de moi.

S’exprimer

Quand rien ne va, il ne faut pas hésiter à en parler. S’exprimer, dire ce qui ne va pas pour éviter que ça grossisse en soi et qu’un jour cela explose.
Malheureusement, il n’y a pas toujours d’oreilles attentives et disponibles près de soi. Si c’est le cas, que personne autour de vous ne peut vous prêter un peu d’attention, il existe d’autre forme d’expression que la parole.

L’écrit est une bonne solution et on peut, sans peur du regard d’une autre personne, tout dire. Écrire enlève un gros poids, plus parfois que la parole.

Si vous avez une âme d’artiste, lâchez-vous en dessinant, peignant, chantant, jouez d’un instrument. Quelque chose de bon en ressortira forcément.
Le sport peut aussi être une forme d’expression. Un défouloir, une façon de canaliser son énergie.

 

Il existe plusieurs formes de négativité. Certaines semblent parfois stupides au regard des autres, stupides pour soi après, mais sur le moment, si elle nous atteint, c’est qu’on la considère un minimum important. Il ne faut pas l’ignorer, ne pas lui donner trop d’importance non plus mais chercher à comprendre pourquoi elle est là.

Bien sûr, il y a des négativités qui auront du mal à passer avec ces trois astuces.

Il faut penser à soi, à son bien-être et tout faire pour. Si vous voulez être heureux, cela ne dépend que de vous et personne d’autre. Si vous pensez le contraire, vous avez tort. Vous avez en vous toutes les ressources et la force pour faire votre propre bonheur.
Il faut juste que vous en ayez envie.

Vous pouvez partagerShare on FacebookPin on PinterestTweet about this on TwitterEmail this to someone

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*